Mes essais déodorants naturels

Ola,

un article un peu « particulier » (au contraire de mes articles habituels), aujourd’hui je vous parle du FIRST WORLD PROBLEM : les odeurs de transpi. C’est glam.

tenor

Depuis la puberté, j’ai la chance d’avoir une transpiration assez dense (ci-mer Albert). Du coup, j’ai très vite consommé des anti-transpirants plein de sel d’aluminium achetés en pharmacies bien chers : mon préféré c’était le Roc Keops qui marchait du tonnerre.
Et puis, on s’est rendu compte que les sels d’aluminium c’était pas top top, enfin y’a pas de preuves précises, on ne peut rien affirmer mais quand même on le soupçonne d’être lié à différents cancers. En plus, s’interdire de transpirer c’est vraiment con: la transpiration c’est bien car ça permet d’évacuer les toxines et c’est naturel, rien de dégueu là-dedans, arrêtons de nous prendre la tête. Et si toi aussi tu aimes le sport (comme moi), tu te dis que la transpiration c’est la vie (haha).

Du coup, il y a environ 8 ans je commence le parcours « du combattant » (on est pas du tout dans l’exagération…) pour trouver un déodorant naturel qui fonctionne. Avec cette « grande expérience », je me suis dit que ça pourrait peut-être aider des personnes un article qui regroupe mes différentes expériences (enfin du moins mes souvenirs…).

En parallèle, je me débarrassais de tous mes cosméto puants de la salle de bain : exit les silicones, dimethicone et autres horreurs des shampoings, terminés les gels douche aussi efficaces que ton nettoyant carrelage (je rigole pas) avec lesquels tu as la peau qui crisse. Quand une youtubeuse vous dit, grâce à ça j’ai la peau hyper nettoyée et qu’elle a une sensation de crissement et trouve ça cool : STOP. La peau n’est pas faite pour être aussi propre que votre carrelage un jour de grand nettoyage, j’ai l’air agressif comme ça, mais vraiment. La peau est un organe délicat, qui doit disposer de bonnes bactéries pour bien fonctionner, la décaper (quand on a de la l’acné ou pas) ce n’est JAMAIS bon. Oui, malgré les conseils de votre dermatologue : la mienne par exemple quand je lui ai parlé de beurre de karité pur sur mon eczema m’a rigolé au nez et me conseillais des crèmes chimiques de type Nivea (ou Mustella…) sur une peau tellement atteinte (j’avais la peau ouverte à plusieurs endroits) que les produits chimiques pénétraient directement dans mon organisme. Allez checker leurs ingrédients grâce au site référencé en dessous, ça fait juste peur. Du coup, perso je suis juste en mode méfiance constante : ce n’est pas parce qu’une « entité supérieure » (façon de parler) vous dit que ça c’est meilleur que c’est forcément vrai (on parle ici de futilités bien sûr) donc toujours revérifier !

Pour checker la liste des ingrédients de tous mes cosmétiques j’utilise ce site : https://laveritesurlescosmetiques.com/recherche-inci.php
Je vous conseille de faire un tour dans votre salle de bain si vous avez un peu de temps devant vous…

  1.  La pierre d’alun :Premier déodorant naturel que j’ai testé, à l’époque c’était la « mode » sur internet, tout le monde en parlait.
    Bien que j’avais hyper envie de l’utiliser, chez moi ça marche pas, j’ai l’impression de ne rien mettre et après une journée de marche (mon quotidien) ça fait juste la meuf qui a décidé d’arrêter le déodorant (la transpiration c’est cool mais les odeurs j’aime pas).

Attention à bien faire la distinction entre les pierres synthétiques (ammonium alum) et pierres naturelles (potassium alum). Les synthétiques, si j’ai bien compris, auraient des résidus de sels d’aluminium et donc ben autant rester avec nos déodorants pas cool.

  • La découverte du magasin bio et les déodorants spray – boule :Alors ensuite, ma maman a fait une « transition » bio il y a environ 7 ans. Grosse découverte pour moi, le magasin bio : tout a l’air bon, on a envie de tout acheter. Évidemment, on découvre l’étendue du rayon cosmétique où tout donne envie.  J’ai commencé à tester plusieurs déo en spray/boule. Les deux derniers en date :
    Acorelle  et Logona

 

Le Logona Aloe Vera et Verveine : déjà il sent vraiment bon. Il fonctionne vraiment pas mal, mais pas assez efficace pour ma journée. Et puis il y a pas mal d’ingrédients dedans quand même. Sympa mais pas à 100% convaincue, néanmoins ma sœur l’adore et continue de l’utiliser. Niveau compo tout est ok d’après le site joint ci-dessus.

Acorelle efficacité longue tenue : ici il y a des « cristaux d’alun » dedans, il était vraiment efficace mais j’ai eu du mal à le retrouver par chez moi après la fermeture du magasin qui le vendait dans ma ville.  Encore une fois la liste des ingrédients est ok d’après le site La vérité sur les cosmétiques.

  • Les derniers test en date : les déodorants au bicarbonate en crème et autre.Le Clémence & Vivien : VEGAN et mention Slow cosmétique
    Petite déception pour cette marque qui a vraiment un très bel esprit. Le premier ingrédient étant le beurre de karité ça le rend vraiment très très agréable à mettre et pas du tout irritant (pour les personnes sensibles au bicarbonate et qui transpirent normalement je dirais que c’est parfait). Malheureusement, pas assez efficace sur moi alors que plein plein de gens l’adore.

Mon préféré : Pony Hütchen : VEGAN
Celui-là, je l’adore c’est de loin le plus efficace pour moi. Je l’ai découvert dans une jolie boutique appelé le Boudoir de Jeanne. Si le déodorant a une bonne composition, ce n’est pas le cas de tous les produits dans cette magnifique boutique même si elles ont d’autres marques super sympas. Néanmoins, si vous passez par Liège je vous recommande d’y faire un tour, les conseils sont justes géniaux en plus. La texture est plus « irritante », on sent qu’il y a plus de bicarbonate dedans mais rien à signaler niveau aisselles : pas de plaques ou ce genre de choses.

J’ai essayé le bestseller chez les youtubeuses « nature » et autres… : Schmidt’s
VEGAN
(Je vous ai mis le lien pour le commander facilement en Belgique, gratuit niveau frais de port si vous vous faites livrer dans une multipharma. Pour la France c’est beaucoup plus facile!)
J’ai pris l’odeur qui m’attirait le plus : Cèdre et Genévrier. C’est une odeur boisée que j’adore.
Résultat : je m’attendais à quelque chose de top top, j’ai acheté la version stick. Il fonctionne plutôt pas mal, mais j’ai quand même un doute pour la fin de journée, après c’est pas la catastrophe mais niveau efficacité on est en dessous du précédent.  Niveau compo on est ok. Son côté stick le rend plus facile à appliquer que le précédent mais je le trouve un peu plus irritant ! Il ne remplacera pas le Pony Huchten sur mon étagère

L’écologique : Fresh Up de Pachamamaï VEGAN
Il s’agit du seul déo solide que j’ai essayé (en dehors de la pierre d’alun et je crois d’une tentative lointaine chez Lush – loin d’être super clean cette marque). Son avantage : pas de déchet ! Mais perso, c’est un énorme désavantage à l’application : je ne comprends pas comment l’appliquer correctement, j’ai pourtant respecté les indications. Pour moi, c’est une véritable galère, je l’ai donc transmis à une tricopine en transition pour qu’elle l’essaie car plusieurs personnes en sont plutôt satisfaites. Malgré son côté zéro déchet, très attractif, je suis perso tout à fait dubitative.

 

Tous ces déodorants contiennent des huiles essentielles ! Certaines personnes ne peuvent pas en utiliser ( ex: femmes enceintes), d’autres y sont réactives (allergènes) n’hésitez pas à checker et faire bien attention.
Le bicarbonate peut être irritants pour certaines personnes.
La clé c’est de tester : n’hésitez pas à le passer à une copine si ça ne fonctionne pas, peut-être que pour elle ça fonctionnera. On est pas égaux devant les cosmeto.

Tous ces déodorants sont plus chers que des déodorants classiques du commerce mais personnellement je trouve qu’ils durent longtemps (plus longtemps). Je sais que ce n’est pas possible pour tout le monde de se le permettre, d’autres le peuvent mais ne le veulent pas. C’est une question de choix et de priorités dans le deuxième cas. Bref, tout ça pour dire que la santé a un coût, mais il existe des alternatives « DIY » : n’hésitez pas à chercher « faire son déodorant soi-même » des milliers de blog proposent des recettes qui, au final, seront un peu moins chères sur le long terme.
un exemple parmi d’autres : http://peau-neuve.fr/deodorant-stop-poils-diy/

J’espère que cet article était instructif pour vous et qu’il vous a donné des clés pour appréhender un peu le monde du déo naturel. N’hésitez pas à en recommander en commentaire, dites ce que vous pensez. Est-ce que cet article vous a intéressé ?
A bientôt!

Laura

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s