Emiliana de Lisa Hannes : point mosaïque

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui, enfin un article sur un modèle tricot que j’affectionne et que je porte particulièrement, l’Emiliana de Lisa Hannes. Je l’ai eu terminé en juillet 2016, il y a plus d’un an déjà.

J’adore ce châle pour deux raisons :

  • il est hyper facile à porter et à assortir, à mon grand étonnement.
  • il a été réalisé avec des laines que j’adore dont l’une est un cadeau.

Justement, parlons des laines, il s’agit pour un écheveau de Lanitium ex Machina Glitter Socks et pour l’autre de Julie Asselin Fino.

La Lanitium ex Machina est teinte à la main par une teinturière finnoise, la qualité glitter sock est assez sèche et rêche, vous ne trouverez pas ici la douceur du merino hyper mou et moelleux. Néanmoins, la laine se tient très bien : elle n’a pour ainsi dire pas bougé du tout depuis plus d’un an (reçue en cadeau à Noël 2015). Bref, une très très bonne qualité pour une laine qui ne démange pas mais n’est pas un bain de douceur. Le coloris est Hadès, en vrai je l’appelle sans cesse ma laine « galaxie ». Un superbe cadeau ❤

Mon truc ?
La mélanger avec une laine qui cartonne niveau douceur : la Fino de Julie Asselin. Julie Asselin est, elle, une teinturière canadienne (c’est le châle du voyage), achetée au magasin Paprika Cotton Wool de Tournai (Belgique). Ici, on est sur une tout autre compo : 75% Merino / 15% Cachemire / 10% Soie comment dire ? Une tuerie de douceur !
Par contre, le cachemire bouloche très légèrement mais je ne l’ai jamais rasé et il reste très très bien : à vous de voir sur les photos qui vont suivre. Le coloris est Clair de lune.

Du coup le mélange des deux fils est juste parfait car la douceur de la laine Julie Asselin compense grandement la sécheresse de la laine Lanitium Ex Machina. J’ai refait ce type de mélange pour le Vortex Shawl, présenté dans l’article précédent.

Concernant le patron :

Le modèle est extrêmement simple : il faut connaître la maille endroit et savoir glisser des mailles (une facilité quasi extrême pour un effet wow auprès de vos ami-e-s qui ne tricotent pas!). Les explications de Lisa Hannes sont très bien faites, néanmoins le patron est en langue anglaise (ce qui ne devrait pas vous arrêter avec tous les lexiques existants : ça vous intéresse un recap lexiques dans un autre article?)
Le point mosaïque est un véritable jeu d’enfant une fois que vous usez d’un peu de concentration. Le seul « défaut » de ce point est qu’il n’est pas réversible, l’arrière est moins « joli » mais sincèrement très peu de gens le remarque.

Je vous laisse avec les photos prises par ma sœur dans un décor champêtre automnal (quelle originalité… haha)

dav

dav

 

IMG_20171015_172637.jpg

dav

Et enfin un petit zoom avec mes pins préférés :

dav

Informations tenue :

J’espère que cette série de photos vous a plu et pour plus d’informations n’hésitez pas à écrire un commentaire ou m’envoyer un message !

Laura.

Publicités

2 réflexions sur “Emiliana de Lisa Hannes : point mosaïque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s