[tricot] Pink & Glitter headband

Hello,

J’espère que tout va bien chez vous !
Un nouvel article pour vous présenter mon premier headband en tricot.

A la base ce projet est né car J. (une amie) et moi-même participions à un concours de D. Quirin, sur sa page facebook, qui proposait de gagner l’une de ses créations : un headband. Nous avons, évidemment, perdu (je n’ai jamais gagné un seul concours).
Dès lors, je me suis dit : un headband ça doit pas être bien compliqué à réaliser ! J. a directement été emballée, je lui ai proposé de choisir ses couleurs elle m’a répondu « rose pastel ».

Dès le lendemain je me suis rendue au magasin « La Maison de la Laine » (à Liège) pour choisir le fil que j’allais utiliser.

  • A la base je voulais un mohair mais aucun coloris ne convenait. Le gérant m’a proposé une laine Rico design qui imitait le Mohair, la Fashion Light Luxury composée de 74% d’Alpaga (ce qui la rend très douce), 22% de laine et 4% de nylon (ce qui permet une certaine résistance, un peu comme dans les laines à chaussette).
    Il est conseillé de la tricoter en aiguille 6, ce que j’ai fait mais finalement elle aurait mérité d’être tricotée en 5 ou 5,5 pour un effet un peu moins « mou » (aka drapé). De plus, au blocage elle s’est beaucoup étirée. Résultat le headband est légèrement trop large pour J. (mais je vais en recommencer un…. Il fallait bien un crash test).
  • Pour le côté paillettes j’ai utilisé un Lurex de la marque Katia dont le joli nom ne pouvait que me plaire Galaxy.

Ce sont des laines industrielles, je n’ai pas encore eu la joie de tricoter des laines de luxe, artisanales ou teintes à la main (mais bientôt je l’espère). J’ai décidé de faire un point jersey et réalisé des bords en point mousse pour éviter qu’il « roule ». Pour le prochain j’essayerais bien le point de riz, à voir avec le côté « poilu » de l’alpaga.

Je vous laisse observer le résultat avec en guest star mon crâne baptisé Jules.

IMG_1603 IMG_1602

A bientôt,

Utilisatrice 42

[HS] Liebster award

Coucou,

je vous reviens entre deux projets tricot/couture car La pivoine noire a pensé à moi pour jouer le jeu du Liebster Award (que je trouve très sympa), je t’en remercie !
Grâce aux questions bien choisies par cette même bloggeuse (dont je recommande 1000x le blog et les podcasts) vous allez apprendre à mieux me connaître, quelle chance!

9.-Jet-in-Carina-Nebula-HIDDEN-UNIVERSE

Je me permets de copier/coller les règles directement depuis son article (en les féminisant ;-)) :

Qu’est ce que le Liebster Award ? Cela sert à promouvoir les blogs de moins de 200 abonné-e-s

Quelles sont les règles ?

  • Répondre aux 11 questions qui vous ont été posées par la personne qui vous a nominée
  • Taguer des blogs de moins de 200 abonné-e-s et leur poser 11 questions
  • Mettre un lien vers leurs blogs dans l’article.
  • Bien sûr, il faut les informer de leur nomination
  • Et pour finir, informer celui-celle qui t’a nominé que le challenge est bouclé !

Levons le voile de mon humble personne !

  1. Ta saison préférée et pourquoi ?

Cette question va montrer à quel point je ne sais pas faire de choix. Je dirais l’été car je peux m’habiller légèrement, il fait bon et je ne souffre pas du manque de luminosité… Mais aussi l’hiver pour : les raclettes, les chocolats chauds, les gros pulls et les chaussettes handmade (évidemment).

2. Qu’est ce que tu rêverais d’apprendre ?

J’aimerais apprendre à coudre correctement, avoir un cours pour faire de belles finitions et j’aimerais apprendre à dessiner (je ne suis vraiment VRAI-MENT pas douée) (et des notions de sociologie aussi….)

3. Tu peux aller n’importe où dans le temps ou l’espace, que choisis tu ?

J’aimerais aller dans le futur, voir si nous nous sommes réveillés : si notre système économique a changé, si le système patriarcal a été déjoué… (on peut être féministe coudre et tricoter ;-))

4. Tu as 10euros à dépenser dans une rue commerçante… qu’est ce que tu prends ?

Soit une pelote de laine à chaussettes (comment ça je suis accro ?) soit de la nourriture (comment ça je suis accro?)

5. Raconte une de tes plus grandes fiertés !

Jusqu’à aujourd’hui je n’en ai pas, mais je suis encore jeune.

6. En cas de baisse de moral, qu’est ce que tu fais pour te réconforter?
J’aimerais pouvoir répondre à cette question. Mais généralement, et c’est pour ça que j’aime tricoter/coudre, me concentrer sur autre chose que mes cours/mon mémoire/les gen-te-s. Je ne sais pas si nous pouvons parler de réconfort mais ça aide

7. Raconte une chose absurde que tu croyais étant enfant

J’ai très très peu de souvenirs de mon enfance (mon cerveau, ma passoire). Je suis dans l’incapacité d’y répondre (désolée).

8. Où te vois tu dans 10 ans ?

J’aimerais avoir terminé mes études et avoir trouvé, enfin, quelque chose qui me passionne et dans laquelle je peux m’investir. Mais j’ai beaucoup de mal à me projeter dans l’avenir, à part avec angoisse.

9. Et si tu devais changer de profession, qu’est ce que tu tenterais ?

Étant étudiante en histoire, je me serais plutôt lancée dans une formation plus technique/manuelle.

10. Thé ou café ?

Café le matin et durant les examens. Thé après 16h.

11. Ta couleur fétiche !

[HS] Mon chemin compliqué vers le végétarisme

Coucou,

Aujourd’hui je m’essaie à un autre type d’article. Après tout c’est mon blog, techniquement je peux en faire ce que je veux ?  Je pense que je vais créer une nouvelle catégorie car c’est important pour moi d’en parler et je crois que ça pourrait en aider plus d’un-e.

Il y a 2 ans et demi je suis devenue végétarienne. Cela faisait longtemps que l’idée me trottait dans la tête. Ma tante était devenue végétarienne et ça m’a encouragée, elle est une personne pleine de ressources qui a beaucoup d’importance pour moi et que j’aime énormément (comme toute ma famille en fait). Suite à ma demande elle m’a prêté l’ouvrage « Faut-il manger les animaux » de Jonathan Safran Foer. Ca a été une révélation, il est très bien écrit ; même s’il est basé sur des chiffres américains et le rapport à la viande du pays où a été inventé wagon-frigorifique pour le transport de la viande; je pense que certains arguments peuvent parfaitement être repris pour nos pays européens (même si la législation est parfois plus sévère, celle-ci est contournée et en danger face au TTIP).

Trigger Warning: la citation ci-dessous concerne l’élevage des poulets en batterie.

(…) – c’est le Japon qui possède la plus haute batterie du monde,  avec des cages empilées sur dix-huit niveaux – (…). Imaginez-vous dans un ascenseur bondé, si bondé que vous ne pouvez vous retourner sans bousculer (et énerver) votre voisin. On y est si serrés que parfois vos pieds ne touchent pas le sol. Ce qui est une sorte de bénédiction, car le planché incliné des cages est fait d’un grillage métallique qui entaille les pattes. Au bout de quelque temps, les individus confinés dans cet ascenseur vont perdre la capacité à œuvrer dans l’intérêt du groupe. Certains vont devenir violents, d’autres fous. Quelques-uns, faute de nourriture et d’espoir, deviendront cannibales.

Il n’y a aucun répit, aucun soulagement. Aucun réparateur ne se présente. Les portes s’ouvriront une seule fois, à la fin de votre vie, pour un trajet vers le seul endroit pire que celui-ci (voir : abbatage).

Jonathan Safran Foer – Faut-il manger les animaux ?

Cette lecture a été un électrochoc, du jour au lendemain c’était décidé : j’étais végétarienne.
J’ai dû tout réadapter dans ma vie, j’ai dû allier ce nouveau régime aux valeurs que j’avais déjà pour la nourriture (local un maximum et bio un maximum (selon mon petit budget d’étudiante)). Chez moi, il y a une priorité : bien manger et se faire plaisir en mangeant. Je n’achète aucun plat préparé, RIEN de tout fait (sauf peut-être la tapenade quand je reçois des amis et les chips mais les chips c’est la vie).
Hors de question de manger des substituts préparés sauf par jour de grande flemme (j’ai essayé les steaks végétariens mais j’ai eu beaucoup de mauvaises surprises, j’ai aussi mangé quelques fois des falafels tout fait mais concrètement ce n’était pas très bon). Et puis acheter des trucs tout fait par des multinationales bio, ça ne m’intéresse pas plus que ça…
J’ai beaucoup de mal avec les boîtes, les bocaux ça passe, mais c’est loin d’être quelque chose que j’aime, donc les pois-chiches en boite : bye bye. Concrètement ça prend beaucoup plus de temps de passer par le trempage, la cuisson, congélation : il faut être en forme.
Mais pas grave, j’étais motivée ! Et puis le quinoa belge c’est tellement bon 😉

Puis, je me suis sentie exclue de certaines sorties (clairement un resto boulets-frites ben y’a pas d’alternative végé), mes ami-e-s qui m’invitaient à manger ne savaient pas trop quoi me faire (je me sens gênée de nécessiter plus de travail ou d’apporter mon propre truc). C’est un peu de l’auto exclusion dans un monde où la majorité est omni et ne comprend pas votre démarche parfois considérée comme « extrême » (sisi).

Et puis « il y a aussi les petits éleveurs, il ne faut pas les tuer » : certes, mais l’abattage en Belgique ne se fait dans quelques lieux où le rendement est la priorité, plus chez les petits éleveurs. De plus, ce n’est pas parce qu’on est un « petit éleveur » qu’on ne bourre pas sa viande d’antibiotique, justement ! Le petit éleveur doit parfois sacrifier son éthique face aux grandes enseignes, sinon il meurt.

Concrètement, je reçois des vannes – tout le temps. Vous pensiez qu’après 20 ans les gens arrêtaient de vous juger sur ce que vous mangez? Détrompez-vous. Et d’après pas mal de connaissances ça ne s’arrête jamais.

De plus, je me sentais coupable envers ma maman, qui ne savait jamais quoi me cuisiner lorsque je revenais chez elle. Et j’avais l’impression de la gêner. (Si vous avez pas compris, j’aime pas trop gêner les gens)

Au fur et à mesure, j’ai commencé à faire des « exceptions » pour les sorties et pour les retours chez mes parents. Et disons-le platement, pour me faire plaiz’ (clairement j’aime la cuisine, j’aime la nourriture).

Pourtant ma conscience ne cesse de me travailler A CHAQUE FOIS que je consomme de la viande ou du poisson. Je ne peux m’empêcher d’y penser, où est le plaisir là dedans ?

Hier, j’ai vu la vidéo sur l’abattoir d’Alès – âmes sensibles s’abstenir- croire que c’est lié a un seul abattoir est un leurre, ça se passe en Europe (pas aux USA). L’agro-alimentaire est une entreprise, un vrai business, le but c’est le rendement. Vous pensez vraiment que le jambon Herta 1/j c’est bon pour votre vitamine B12 ? NON, leur but c’est de vous faire consommer, que ce soit de la merde ou pas l’important c’est votre/notre consommation.

Alors hier, je suis redevenue végétarienne, sans exceptions. Désolée, si ça vous déplaît, si ça vous ennuie. L’essentiel maintenant c’est que lorsque je me réveille le matin, lorsque j’ai fini mon dîner/souper je ne me sente pas mal. Que je me sente bien de moins participer à l’industrie de l’agro-alimentaire à grande échelle, que je tue moins d’êtres vivants à la chaîne par millions, alors que la moitié de la production de viande sera jetée dans une poubelle de supermarché, de moins participer à la surpêche, à l’élevage de poisson bourré de colorant (parce que le vrai saumon c’est pas couleur saumon fluo) et d’antibio…J’en passe !
J’espère que mes ami-e-s, ma famille l’accepteront car je les aime qu’ils/elles soient omni ou non.

Utilisatrice 42.

PS : juste pour vous la photo des meilleurs cookies de l’univers et vegan en plus !

3268350120183

Les chaussettes cette révélation tricot et mes envies couture – tricot

Coucou,

je  vous reviens après un long moment (1 mois et demi) d’absence. J’avoue que par manque de temps et d’argent (quand on est étudiante le budget est variable et les loisirs créatifs ça coute cher) j’ai pas été très productive, d’où le manque d’articles.

Comme je vous l’ai dit, dans cet article, j’ai repris le tricot grâce aux podcasts de Fille d’hiver qui m’a donné envie de chaussettes : j’entame ma troisième paire. La deuxième paire était beaucoup plus réussie que la première donc je partage ce projet avec vous.

Les chaussettes By The Seine River de Dona Knits

(qui est un patron gratuit qui se tricote du haut vers le bas (aig. circ. 2,5) – lien Ravelry)

Cette fois j’ai utilisé de la laine à chaussettes Regia de Schachenmayr (sur les conseils de Cocotteknits) coloris denim.

J’ai juste changé le talon, j’ai investi (et c’est un excellent investissement si vous aimez tricoter des chaussettes) dans le patron du Fish Lips Kiss Heel de Sox Therapist. Et c’était absolument génial !

Le patron fait un nombre de pages effrayant mais c’est énormément de blabla, dans les faits tout tient sur une seule page. Ce patron permet de recréer un talon « industriel » et c’est à la fois plus confortable (enfin chacun son truc) et tellement facile à réaliser. Au début j’ai essayé de comprendre mais finalement j’ai juste suivi les explications et ça fonctionne « tout seul ». C’est 1€, ça ne coute presque rien et ça vaut largement cet euro presque symbolique.

Je laisse place aux photos de cette réalisation :

IMG_1560

IMG_1559

Et les zooms de l’arrière de la cheville et sur le point de l’avant :

arrière de la cheville
arrière de la cheville

IMG_1562

Ce que j’ai aimé ce sont les côtes et le derrière de la cheville avec cette maille torse endroit qui ressort, je trouve ça hyper joli. Puis le motif sur le devant qui donne vraiment l’illusion de voir les flots qui s’écoulent, de se promener le long des berges en regardant ses chaussettes, ok je m’égare.

Et pour finir : le grafting !  Une technique pour relier les deux pans d’un tricot en circulaire. C’était vraiment cool de l’apprendre.

Ce que j’ai vraiment adoré c’est d’apprendre pleins de techniques différentes. C’est un truc que les patrons de chaussettes permettent et c’est pour ça que j’adore en tricoter. Et puis, c’est tellement confortable et chaud.

En cours : la Kimono Jacket de Sew Carolinegratuit

Grâce a un tissu que j’ai trouvé magnifique (qui fait un peu mamie en vrai mais pas grave j’assume) j’ai eu une grosse envie de me faire un Kimono (en fait à la base je voulais en acheter un mais aucun ne me plaisait et je les trouvais un peu chers).
J’ai cherché un tuto gratuit pour en réaliser un et celui de Sew Caroline me paraissait vraiment sympa.
Donc j’ai acheté ce tissu imprimé floral chez Chamick en solde à 5 € / m (mon kimono m’aura coûté en tout 10 € – comparé aux 20-25 € dans certaines chaînes de prêt a porter…..).

20151016_134954

Par contre j’ai déjà supprimé 3 cm de chaque côté + 2 cm de marges de couture et je le trouve toujours trop loose. Donc je crois que je vais bâtir une couture fictive à 4 cm de chaque côté voir ce que ça donne et le cas échéant découdre et recoudre.
Clairement le patron de Sew Caroline est vraiment HYPER loose pour une taille 36-38, je suis vraiment perdue dedans mais bon c’est tellement simple a modifier !

Il me reste les modifications à faire et mettre un galon joli et kitsch sur les bordures des manches et l’ourlet du bas.

C’est à dire ceci :

IMG_1564

oui je couds un kimono par 5 C° et alors ?

Mes envies couture par milliers :

Alors cet hiver, j’aimerais coudre la veste Eagle de Vanessa Pouzet : j’ai le patron et le tissu depuis 9 mois (ne me regardez pas comme ça…) Il faudrait juste que je me lance. Le ferais-je un jour ?

J’aimerais coudre le t-shirt plantain de Deer&Doe et le t-shirt Jasmin de Cozy Little World  et faire mes premières expériences avec du jersey.

Et enfin une chemise ! Pour le moment j’aimerais faire Johanna de République du chiffon. Mais elle n’existe qu’en patron papier, ce qui implique qu’il est à 15€ + les frais de port vers la Belgique….

Mes envies tricot :

Pour commencer, j’aimerais faire un bandeau inspiré de celui-ci. En mohair avec du lurex. S’il est beau j’aimerais le réaliser pour une amie qui l’aimerait dans des tons pastel. Ce serait vraiment un plaisir de tricoter pour elle un petit projet donc j’espère que ce sera réussi.

Pour ce faire, j’ai trouvé cette laine. Ce n’est pas exactement du mohair mais un mélange d’alpaga, de laine et de nylon et ça donne un effet « mohair ». Ainsi qu’un lurex « galaxy » de chez Katia.

IMG_1568

La légende raconte que ce projet aurait été inspiré par D. Quirin, qui fait des tricots magnifiques mais hors de prix pour des bourses étudiantes. Cependant, elle est vraiment talentueuse.

Deuxièmement, j’ai entamé ma troisième paire de chaussettes les Hermione’s everyday socks. (parce que je suis une bonne potterhead) Avec cette laine que je trouve absolument canon et que le magasin de laine dans lequel je me fourni cachait!
IMG_1565                              IMG_1566

Troisièmement, si j’arrive à commander de la laine (je suis partie sur de la Drops ou de la Cascade, en fait j’hésite avec de la Rico design…) : le Il grande Favorito de Isabell Kraemer !

En Belgique l’hiver est long, ça tombe bien !

A bientôt,

Utilisatrice 42 (Ravelry et Instagram)

Relecture (dont j’ai bien besoin): ma sœur, Clara (merci)