Bò Bún végétalien (protéines de soja déshydratées)

Ola,

je l’ai promis à pas mal de gens, j’ai fait les photos et j’ai jamais écrit l’article. Donc le voici, le voilà : ma « recette » de Bo Bun végétalien aux protéines de soja déshydratées (yeah baby). Traditionnellement ce plat serait préparé avec du bœuf…

Temps de préparation : avec une bonne organisation des cuissons en 25 minutes max tout peut être exécuté (et je suis large).

Temps pour se sustenter : 5 minutes (et je suis large – je rigole faut pas manger trop vite c’est mauvais…… haha)

Je n’indique pas le nombre de personnes car je ne pèse jamais rien… Je cuisine toujours trop afin d’en avoir le lendemain…

Ingrédients :

/! il y a pas mal de sauce soja dans cette recette, un conseil ne rajoute pas du sel en plus… je sale un peu l’eau des nouilles, mais peu.

Pour la sauce :

  • sauce soja
  • beurre de cacahuète (si tu ne veux pas acheter le sucré tu peux prendre la pâte de cacahuète en magasin bio – c’est cher mais si bon) et/ou Tahin (pâte de sésame)
  • de l’huile végétale (c’est toi qui choisi)
  • si tu veux corser le tout tu peux mettre un chouia (=un peu) de wasabi

dav

Pour tout le reste :

  • Des protéines de soja déshydratées : trouvables en magasin bio et VRAIMENT pas cher. Je prends les « grosses » mais il y a aussi plusieurs modèles.
  • un cube de bouillon de légumes vegan – tu peux aussi le faire toi même (/! certains essaient de vous piéger et mettent de la graisse animale dedans – TRAITRISE)
  • de l’ail coupé en petits dés (prends du frais c’est meilleur, j’te jure mais oublie pas d’enlever le germe – conseil pour ta digestion)
  • des champignons bruns (ou autre, ça doit tuer – les papilles – avec des girolles !) émincés
  • des carottes râpées grossièrement (ou si comme moi t’as la flemme : coupées en petits morceaux)
  • un concombre en fines tranches (prends le bio et tu gardes la peau <3)
  • des nouilles de riz (moi j’aime les épaisses)
  • des graines de chia si tu te la joue healthy ou/et de sésame pour faire joli

En vrai tu peux y mettre tout ce que tu veux : des fois je mets des noix concassées, des poivrons en fines lamelles. Il y aurait peut être même moyen d’en faire une version hivernale avec des choux et autres joyeusetés !

La « recette » :

  • Si tu veux optimiser ton temps, il FAUT commencer par les protéines de soja déshydratées : remplis un poêlon d’eau et mets y le bouillon de légume, tu vas porter ceci à ébullition, rajoute toutes les épices que tu aimes dans la vie (enfin…. peut-être pas toutes moi je mets un peu de gingembre et de piment) .
    Les protéines de soja ont très peu de goût, du coup ce dernier va être déterminé par ce que tu mets dans ton bouillon là maintenant tout de suite.
    Fais gaffe, les bouillons industriels sont salés, tu voudrais pas nous faire un arrêt en dégustant ton plat. Quand cela entre en ébullition, mets tes prot dedans et tu enclenches ton minuteur pour 15 minutes. Une fois ces 15 minutes écoulées tu égouttes et réserves. Comment savoir si elles sont bien cuites ? elles doivent être molles.
  • Tu lances tout de go la cuisson de tes nouilles de riz, après avoir fait bouillir et salé l’eau tu les jettes dans la casserole. Tu éteins le feu (ou le diminue au max), tu couvres (j’insiste) et tu regardes ta montre. En fonction de la marque c’est 3 à 5 minutes. Une fois que c’est fait, tu égouttes, passes les nouilles à l’eau très froide et tu réserves. Les nouilles peuvent coller entre elles mais ne t’inquiète pas elles vont se « séparer » avec la sauce.
  • Pendant ce temps précieux, tranches tout ce que tu dois trancher, éminces ce que tu dois émincer et coupes ce que tu dois couper : les légumes en gros.
  • Une fois que c’est fait, prends une petite poêle et cuis tes champignons et ton ail émincé. Je mets un peu d’huile de coco dans la poêle, j’y mets l’ail que je fais revenir puis les champi. Je déglace avec un peu de sauce soja et j’épice le tout (j’aime le goût du piment donc j’en mets un peu, y’a rien de pire de ne rien savoir goûter après avoir mis trop de piment).
    dav
  • Il est temps de faire la sauce : je prends une cuillère à café de beurre de cacahuète que je vais délier dans la sauce soja pour faire une texture un peu « crémeuse ». Parfois c’est difficile parce que ça fait des grumeaux mais il faut insister, ça fait la muscu. Je mets un peu de gingembre et du poivre.
  • Si tu aimes que ce soit un peu chaud/froid : prends ta poêle avec les champignons remets là à chauffer et ajoute tes protéines de soja déshydratées, fais « frétiller » le tout. Moi j’aime bien encore rajouter un peu de sirop d’agave pour les faire un peu caraméliser (sucré salé…).
  • Après tu as quasi fini, tout est joli et t’inspire le bonheur de bientôt pouvoir te nourrir ❤
    dav
  • T’as plus qu’à faire un joli bol  et d’y rajouter la sauce:

    dav

Bon appétit  et bonne journée.
Si jamais tu réalises la recette, n’hésite pas à partager une photo sur les réseaux sociaux ou me mettre un commentaire pour me dire si tu as kiffé.

TUYAUX :

  1. Ce plat peut être préparé à l’avance pour votre gamelle de midi 🙂
  2.  Les protéines de soja peuvent servir d’en un peu tout, tu peux aussi en mettre dans ta « bolo » si jamais tu ne veux plus manger de viande et que tu en as marre de la sauce tomate aux légumes. Il suffit de changer les épices que tu y mets pendant la cuisson.  Dessus tu peux même y mettre du parmesan végétal, ma nouvelle drogue (je n’exagère jamais). Voici la recette : http://www.etpourquoipascoline.fr/2016/09/assiette-automnale-vegane/
    Je n’y rajoute pas le sel perso.
  3. Pour celles et ceux qui aimeraient devenir végétalien, voir même vegan. Je vous conseilles ce blog : https://antigone21.com/
  4. Que répondre à un omnivore qui se permet de critiquer votre assiette « bouh t’as vu tout le soja que tu mets dedans tu te rends compte de la pollution qu’engendre la culture du soja?! »
    Une seule réponse : la majorité des gros élevages (et même des petits) nourrissent leur animaux avec de la farine de soja et autres céréales / farines animales. Et puis, ne juge pas mon assiette car je n’ai jamais le droit de juger la tienne (tout haut).

Bisou,

Laura.

Adieu 2016.

Bonjour,

je vous retrouve (enfin) aujourd’hui pour vous souhaiter une bonne année en 2017. Après l’année que nous venons de passer, c’est pas facile, on est d’accord.
Pour ce faire j’ai demandé à (vous?) mes abonné-e-s sur Instagram de me donner un mot qui qualifie leur année de 2016 et un mot avec lequel ils-elles aimeraient qualifier 2017.

Au cours de Tae Bo (sport que je pratique de manière intermittente mais que j’adore) c’est que notre professeure bien aimée nous a demander de faire cette excercice à la fin du cours. On les note et on en fait nos objectifs.

Même si j’aurais voulu recevoir plein d’objectifs positifs pour 2017 sous ma photo, ce n’était pas le cas, parce que la vie c’est pas facile et on affronte nos difficultés chacun-e à notre manière. Ce qui est difficile pour moi, ne l’est pas pour vous. Ce qui est facile pour vous ne l’est pas forcément pour moi. Et inversement.

C’est vrai que 2016 c’était un peu une année pourrie, notamment concernant : guerres, attentats (Istanbul ce matin…), politiques internationales, politiques nationales (montée de l’extrême droite ou de la droite « décomplexée » ou de la droite néo-libérale), droits de l’humain, droits des femmes, état d’urgence. Bref, pas un très beau tableau il faut bien le dire. Certain-e-s ont eu des problèmes de santé, ont perdu un proche, ont un proche malade. D’autres sont juste déprimé-e-s et ne voit plus aucune lumière autour d’eulles.

Je vais pas vous dire de voir 2016 comme une année avec ces (très) mauvais moments mais aussi des bons. C’est trop facile, comme j’ai dit plus haut on vit avec nos difficultés pas en les gommant d’un revers d’une soirée. Enfin, vous pouvez, mais c’est pas mon genre.
Néanmoins on peut accepter que 2016 c’était à la fois une année de merde et à la fois une année pas mal : rien n’est noir et blanc dans la vie, c’est souvent gris (bonjour, les phrases bateaux).

Du coup, hier je vous ai demandé de qualifier votre année 2016, maintenant c’est à moi : elle était angoissante, très angoissante (comme les 8 dernières qui viennent de passer d’ailleurs). En même temps il y a eu une réussite importante pour moi (l’investissement de 7 années) : mon diplôme. Et puis à nouveau de l’angoisse, parce que j’ai repris un an dans l’espoir de trouver un emploi. Puis de la déception : parce que je n’aime pas ces études. A côté j’ai eu ces moments : lever la tête et profiter du soleil qui caresse mon visage, j’ai essayé de profiter d’incroyables moments avec mon amoureux, j’ai vu mes ami-e-s commencez leurs vies après leurs études de manière positive ou moins positive mais c’est quand même cool. J’ai profité de ma famille à chaque occasion, il y a eu une belle naissance, une nouvelle génération. L’angoisse ne part pas, mais j’ai appris ce que je devais soigner.

tumblr_oittkcxbjf1sm41mbo1_500

Ce n’est pas parce que les choses vous paraissent difficiles et douloureuses maintenant que le futur ne sera pas différent. Vous êtes dans la bonne direction en faisant de votre mieux et cela finira par payer. (The Latest Kate)

Je vous souhaite le meilleur pour 2017, pour vous et pour le monde, mais 2017 ne sera PAS parfaite. Parce que la perfection n’existe pas et elle nous met une pression insurmontable. Je ne vous souhaite pas l’année la meilleure de votre vie, parce que j’espère que toutes les années de votre vie sont les meilleures, d’autres meilleures que certaines, mais les meilleures quand même. Car on fait ce que l’on peut pour la rendre meilleure à notre échelle.

Comment je qualifierai mon année 2017 ? Trouver une voie, être en accord avec moi même, m’aimer et aimer.

Je vais terminer par l’image d’une créatrice que j’adore, The Latest Kate.

tumblr_odtxfyyh6g1sm41mbo1_500

Vous n’avez pas besoin d’être si dur avec vous même, vous gérer [votre vie] de la meilleure manière que vous le pouvez.

A la prochaine,

Laura

[podcast] Episode No.13 : l’épisode malade (CSF+Cadeaux généreux)

Coucou,

me revoilà avec un épisode classique combiné à mon avis sur le CSF et le lancement d’un petit challenge.

Projets finis :

– Les Witch Socks : patron maison tricoté avec de la Super Tweed de Lang et une laine allemande dont j’ai totalement oublié le nom! J’ai « inventé » le patron et je repris des grilles de jacquard sur internet.

– Color Dipped Hat de Purl Soho (GRATUIT): laine Baby Wool de Schachenmayr

 

Encours :

-Sizzle Pop de Lesley Anne Robinson en Julie Asselin qualité Fino

– Be Kind de Veera Välimäki avec une combinaison de fils ITO : Shio (Sangria) et Niji (Shades of orange)

Lockhart Twisted stitch Mitts de Leila Raabe (pour Brooklyn Tweed) : en Lima de Drops coloris gris moyen.

Blueberry Waffle Socks de Sandy Turner (GRATUIT) : Laine Aventure de Plassard

Breathing Space de Veera Välimäki : en laine Eden Cottage Yarn Charcoal et Imogene Big Bad Wool.
Je vous présente aussi un « challenge » fin d’année spécial cadeaux  tout est expliqué sur mon groupe ravelry :

http://www.ravelry.com/discuss/podcast-tricot-belge-dutilisatrice42/3532833/1-25

N’oubliez pas d’utiliser le hashtag sur les réseaux : #cadeauxgenereux

J’espère que l’épisode vous a plu,

n’hésitez pas a commenter ou liker 🙂

Bisou,
Laura

[podcast] Episode No.12: Moby Dick le miraculé

Coucou,

 

un nouvel épisode de podcast est disponible, trop contente d’avoir enregistré!
Un épisode un peu « spécial » (juste un peu) pour Halloween avec une guest-star au top…

 

 

– Projets finis :

Portage de Melissa Schaschwary en Lima de Drops : gris moyen

-En cours :

Sizzle Pop de Lesley Anne Robinson en Julie Asselin qualité Fino

Be Kind de Veera Välimäki avec une combinaison de fils ITO : Shio (Sangria) et Niji (Shades of orange)

Color Dipped Hat de Purl Soho : laine Baby Wool de Schachenmayr

Les chaussettes qui font peur : « patron maison » en Super Tweed de Lang et une autre laine dont j’ai perdu l’étiquette haha

J’espère que l’épisode vous a plus!

Bisou ❤

[podcast] Episode No. 11 : le calme après la tempête.

Coucou,

 

il y a un nouvel épisode de podcast en ligne ! Je me suis un peu calmée depuis le dernier épisode. Il est un peu concis et calme mais j’espère qu’il vous plaira tout de même.

 

Menu :

– Projets finis :

Nurmilintu de Heidi Alander : il s’agit d’un patron gratuit trouvable sur Ravelry (cliquez sur le nom!). Je l’ai tricoté en laine Aphrodite de Lainamourée – coloris : un dimanche chez ma grand mère

Les Zigzagular Socks de Susie White en Lana Grossa : patron gratuit sur Ravelry

 

-En cours :

Portage de Melissa Schaschwary en Lima de Drops : gris moyen.

Sizzle Pop de Lesley Anne Robinson en Julie Asselin qualité Fino

 

– A venir :

Breathing Space de Veera Välimäki en Imogen Big Bad Yarn coloris Biographie de la faim et Eden Cottage Yarn coloris Charcoal. Dans le cadre du KAL organisé par Pauline de Lainamourée.

Be Kind de Veera Välimäki avec une combinaison de fils ITO : Shio (Sangria) et Niji (Shades of orange)

 

 

N’hésitez pas a demander plus amples informations, donner des conseils, partager et papoter 🙂

A bientôt,
Laura

[podcast] Episode No. 10 : I’m back

Salut !

Je suis de retour, pas pour vous jouer un mauvais tour (héhé), je suis trop contente !

Alors du coup, j’enchaine sur l’épisode 10 du podcast.

 

Voici le menu :

Projets finis
– Le Herbarium de NCL knits : Holsgarn coast coloris : noir. (dans le cadre du KAL du printemps organisé par Maremelade et Battement de Kershawi)

– Le Emiliana Shawl par Lisa Hannes : Julie Asselin Fino (coloris : clair de lune) et Lanitium Ex Machina (coloris : Hadès)

 

En cours :

– Les Zigzagular Socks de Susie White (gratuit): Lana Grossa

–  Les Flying North de Maria Montzka (gratuit) : en laine Lammy

Portage de Melissa Schaschwary : en Lima de Drops

A venir :

Nurmilintu de Heidi Alander (gratuit) : en Aphrodite de Lain’amourée
Breathing Space de Veera Välimäki : en Eden Cottage Yarn et Imogene Big Bad Yarn

Je crois que j’ai tout mis 🙂 Si ce n’est pas le cas > n’hésitez pas à me demander…

A bientôt pour la FAQ et le TAG tricot!

Bisou,

Laura

[autre] Mon cuir chevelu, ma bataille.

Coucou,

alors aujourd’hui ce sera un article de blog tout a fait différent de d’habitude…

En même temps, je n’écris quasi jamais, vous pouvez me lancer la pierre ! Manque de temps pour les photos, tout ça tout ça. BREF

Je vais vous parler de mes problèmes de cuir chevelu… Passionnant n’est-ce point ?

Il y a quelques années, 10 ans maintenant (j’avais alors 14 ans), j’étais en pleine adolescence. Les joies des hormones en ébullition qui agissent sur le corps comme un chat avec une souris.
On a tou-te-s souffert de cette période et des traces que ça a laissé sur notre peau, nos cheveux, etc. C’était le bonheur de se lever le lundi matin avec un ENORME bouton sur la joue (et encore j’étais chanceuse, ou alors l’effet de la pilule prise très jeune, j’ai quasi pas eu de boutons).
Bon, on devait parler de cuir chevelu non ?

A la même époque, j’ai commencé à avoir BEAUCOUP de pellicules. Et depuis ça ne s’est pas arrêté….

3 ans plus tard, je commençais l’eczema dans la nuque de manière plutôt violente : j’ai du couper mes cheveux tout court pour que la crème puisse enfin agir (j’ai une masse de cheveux assez importante).
Aujourd’hui cet eczema s’est déplacé sur mes mains, de manière assez violente et sur mes jambes quand c’est une période de la vie plutôt stressante.
Quand j’ai montré mon cuir chevelu a ma dermato, pour elle c’était clair : c’était de l’eczema aussi. Et pourtant ? J’ai tout essayé : tous les soins sur prescription, les shampoings agressifs qui puent tellement que tu as l’impression que tu vas devenir chauve dans les 3 minutes. RIEN n’y a fait. Cela fait donc 10 ans que je me balade avec mes énormes plaques qui démangent sur le cuir chevelu.

Quand j’étais ado j’avais plutôt tendance à avoir des cheveux qui graissaient à la vitesse de la lumière et ce jusqu’à mes 20 ans… Mon erreur ? Utiliser des shampoings remplis de silicone et autres joyeusetés, des shampoings antipelliculaires agressifs d’une célèbre marque qui ne servaient à rien et ce tous les deux jours (!!!) Imaginez les dégâts sur plusieurs années ?!

gremlin-goes-into-a-crazy-eye-popping-frenzy

Alors la vérité, c’est que j’ai de moins en moins foi aux médecins… Je sais, c’est mal. Mais les mauvaises expériences, les mauvai-e-s médecins à la chaine, ceulles que vous devez CONVAINCRE pour faire une analyse car vous êtes sures que vous avec CECI et pas CELA et que vous avez au final raison : alors qu’à la base iel voulait pas faire de labo – les généralistes qui font des erreurs médicales un peu trop souvent dans votre famille – etc…. Des bons médecins de moins en moins accessibles, des spécialistes avec des listes d’attente de minimum 6 mois, un désinvestissement de la santé, BREF. Tout me pousse a chercher des solutions plus naturelles, souvent moins couteuses et moins dangereuses pour la santé.

ATTENTION : je parle ici de problèmes de santé « non graves » (en ce qui me concerne), n’hésitez pas a aller chez votre médecin si vous en avez besoin !!! Ceci n’est pas un billet pour vous dire de ne plus y aller !!! De plus, je ne généralise pas, il existe d’excellent-e médecin, juste que je n’ai pas eu la chance de tomber dessus pour le moment.

Bref, j’ai fait plein de recherches partout pour savoir quoi faire : hydrater n’a rien changé, les shampoings bio avec moins de produits nocifs ont un peu amélioré les choses mais rien n’y a fait. J’ai commencé a arrêté de me laver les cheveux tous les deux jours et j’ai réussi a passer à un shampoing par semaine 🙂 Depuis mes cheveux graissent beaucoup moins vite

Cependant, une idée m’est venue. Et si ce n’était pas de l’eczema mais une dermite séborrhéique ? En tout cas les plaques y ressemblent énormément, des plaques rouges, qui démangent avec des croutes qui se forment au dessus (miam miam bon appétit!). On explique pas encore comment cette « maladie » apparait : un champignon, un dérèglement du Ph, les hormones, l’hygiène de vie ? Apparemment personne n’a de réponse. Ne regardez pas sur google image …

Mais là, je suis déterminée, j’en ai VRAIMENT marre. Donc je vais tester de l’éradiquer!

Alors je vais faire une commande chez Aromazone : vous voyez le site super connu pour concocter ses petits produits ? (Edit : on me dit dans l’oreillette que c’est pas le meilleur!)

Le plan d’attaque actuel…:

  1. Je vais commencer par faire des bains d’huile de Nigelle (cumin noir – reconnue pour ses effets sur la fortification des cheveux, contre la chute et surtout son activité contre les problèmes dermiques ) + huile de tea tree (pouvoir antifongique – le must have de votre armoire de toute façon)
  2. Mes shampoings ? Garder mes shampoings bio (pour le moment je teste un shampoing à l’huile de Nigelle… Encore mais je ne suis pas convaincue. Il s’agit de la marque Secret Sacré (oui j’ai coupé mon bras droit pour me l’acheter mais vous voyez le désespoir en moi – ou pas sinon je pourrais plus tricoter).
    J’aimerais y ajouter un actif genre de la poudre d’ortie piquante mais j’ai un doute sur la manière de l’utiliser ?
  3. Essayer d’hydrater avec du gel d’Aloé Vera.
  4. Attendre vos suggestions ? ❤

J’aimerais écrire des articles pour vous raconter l’évolution des dégâts au fur et à mesure, vous en dites quoi ?

Je pense que je vais vous épargner la photo avant/après, j’ai pas envie de vous dégouter haha.

Bref,

Je vous embrasse

Laura